Bruno Le Maire nous demande des recettes

10 milliards de coupes sèches dans le budget de l’Etat et 20 milliards l’an prochain, tout cela après avoir baissé les impôts des plus riches et des entreprises de 50 milliards et en déversant plus de 150 milliards d’aides aux entreprises le plus souvent sans conditions… Ce modèle ne tient pas : le Gouvernement a été trop optimiste sur ses objectifs de croissance et le déficit se creuse.

Plutôt que d’attaquer l’Etat providence c’est pourtant les aides aux entreprises qu’il aurait fallu cibler. Voici quelques propositions pour Bruno Le Maire, que nous cessons de lui répéter mais qu’il refuse d’entendre.

D'autres articles

Elections européennes : après le vote, la préparation de l’union

Volodimir Zelenski : Slava Ukraini !

Les Echos – “BCE : pour une politique monétaire verte”

S'inscrire à notre newsletter

Ne manquez pas nos dernières actualités