PLFG : Le bilan des finances publiques en 2023

Le bilan du budget 2023 est incohérent. De l’argent prévu n’a pas été dépensé, des montants importants, alloués à des objectifs qui le sont tout autant. Cela montre la persistance du gouvernement à ne pas faire face aux défis climatiques et sociaux et à ne pas respecter ses engagements.

Un manque à gagner de 9,5 milliards d’euros. Résultat : un déficit en hausse, dont on essaie de boucher le trou béant. Qui en pâtit ? L’écologie avec 1,3 milliards d’euros annulés sur 2023.

Concrètement, MaPrimeRenov’ a été sous exploité : 1 milliard en 2023 n’ont pas été dépensé. C’est le symptôme de son dysfonctionnement : il faut mieux accompagner les citoyens, aller vers le reste à charge zéro et structurer la filière d’usolation des logements. Ces 1 milliards auraient pu être utilisés pour toutes ces mesures, que les Ecologistes proposent depuis maintenant 1 an.

L’aide à l’acquisition de véhicules propres et le chèque énergie amènent aussi à cette conclusion : non exploités à leur maximum en 2023, l’Etat ne respecte pas ses engagements quand il s’agit de transition écologique.

En plus de cette sous-exploitation, la contribution de tous à la transition écologique n’est toujours pas le principe : celle des énergéticiens, annoncée à 12,3 milliards, ne sera finalement que de 2,8 milliards.

Nous proposons au Gouvernement et à la majorité relative, malgré les 49-3 à répétition, d’agir par exemple sur des secteurs qui menacent de s’effondrer et pourtant prioritaires comme le soutien à l’Agriculture biologique et l’augmentation des places d’hébergement d’urgence. Seront-ils cette fois au rendez-vous ?

D'autres articles

Le 12e rend hommage à Ilan Halimi

Lancement de la mission sur le “Reste à vivre des classes moyennes”

10 milliards en moins pour les services publics, pourtant les solutions existent !

S'inscrire à notre newsletter

Ne manquez pas nos dernières actualités